Les chaudières à vapeur industrielles se trouvent dans les systèmes essentiels de presque toutes les industries, des hôpitaux à la transformation des aliments. Les chaudières fournissent de la chaleur, de l’eau chaude ou les deux, et elles doivent le faire de manière fiable pour assurer le bon fonctionnement des processus. En raison de leur importance, la maintenance préventive est nécessaire pour toutes les chaudières à vapeur industrielles si les gestionnaires veulent maximiser la disponibilité et minimiser les coûts de réparation.

Pourquoi l’entretien est important pour votre installation

Un programme de gestion de projet coûtera de l’argent à votre entreprise, il est donc important de comprendre comment les avantages de la maintenance se comparent aux coûts associés. L’avantage le plus évident de la maintenance est d’éviter les pannes de chaudière, ce qui peut entraîner des heures voire des jours d’arrêt coûteux dans certains cas. Cependant, vous devriez également considérer:

  • Sécurité et fiabilité accrues
  • Coûts de remplacement réduits
  • Meilleure gestion des stocks
  • Temps d’arrêt prévisible pour la maintenance
  • Réduction des temps d’arrêt lors de l’inspection annuelle de la chaudière à vapeur
  • Augmentation de l’efficacité énergétique
  • Économies d’eau

Ces avantages sont importants, mais de nombreux gestionnaires se demandent encore quand le bon moment est de démarrer un programme de maintenance préventive. Les programmes de chauffagiste d’urgence Paris 14 sont les plus avantageux lorsque les composants du système développent des taux de défaillance plus élevés et lorsque les réparations commencent à coûter plus cher que la mise en œuvre du programme. Il est également important de prendre en compte les coûts moins évidents associés à la défaillance d’un composant ou d’un système, comme les poursuites potentielles et la perte générale de clientèle.

1. Maintenir la qualité de l’eau

L’efficacité de votre chaudière vapeur industrielle est directement liée à la qualité de l’eau. Lorsque la chaudière convertit l’eau en vapeur, les impuretés ou l’huile présentes dans l’eau réduiront la qualité de la vapeur. L’eau sale peut également provoquer des cycles courts et de la vapeur humide. Ces deux problèmes entraînent un gaspillage d’énergie et des coûts d’exploitation plus élevés. Votre liste de contrôle d’entretien quotidien de la chaudière à vapeur doit inclure la vérification de toutes les jauges pertinentes pour identifier si la chaudière est sale.

Si l’eau se déplace rapidement et rebondit derrière la vitre, il y a de l’huile dans l’eau. Si de l’eau coule du haut de la jauge, la chaudière produit de la vapeur humide. La vapeur humide ne chauffe pas aussi rapidement ou efficacement, ce qui oblige le brûleur à fonctionner plus longtemps.

L’entretien chaudiere Paris 14 comprend le fait que l’eau soit testée chimiquement par des professionnels. Les résultats de ces tests indiqueront si la qualité de l’eau est suffisamment bonne pour arrêter la corrosion prématurée, l’accumulation de tartre et d’autres problèmes qui réduiront la durée de vie de la chaudière ou entraveront son efficacité.

2. Assurez-vous que la chaudière est correctement purgée

La purge est le processus de vidange périodique de l’eau de la chaudière. Ceci est essentiel car les solides se dissolvent dans l’eau d’appoint lorsque la chaudière élimine l’eau pure sous forme de vapeur. L’accumulation de solides contribue à une mauvaise qualité de l’eau, augmentant la corrosion et le tartre.

Le fond de la chaudière contient la plus grande quantité de boues. Le robinet de vidange du skimmer pénètre dans la chaudière légèrement en dessous du niveau de l’eau, où la concentration de solides dissous est la plus élevée. La purge de l’écumeur est très efficace et essentielle pour contrôler les cycles de concentration, tandis que la purge par le bas est nécessaire pour éviter l’accumulation de boues dangereuses. Une purge appropriée est un élément central de l’entretien de la chaudière et vous devriez consulter un expert pour savoir à quelle fréquence effectuer cette tâche d’entretien, en fonction de votre système et de votre application.

3. Faciliter une isolation appropriée

L’isolation est essentielle au fonctionnement sûr et efficace d’une chaudière à vapeur industrielle. La quantité d’isolation requise et le matériau à partir duquel l’isolation est fabriquée varient énormément. En fonction de la taille du tuyau et de sa température de fonctionnement, l’isolation peut varier d’un pouce à plusieurs pouces. Les chaudières à vapeur utilisent couramment ces matériaux isolants:

  • Fibre de verre
  • Fibre minérale
  • Silicate de calcium
  • Verre cellulaire

L’entretien de l’isolation comprend l’inspection de la tuyauterie, des surfaces de la chaudière et des raccords. L’inspection doit rechercher une isolation humide ou détériorée.

Comment gérer les diagnostics du système

Les diagnostics sont très utiles dans le cadre d’un programme de maintenance préventive. Ils peuvent augmenter la durée de vie de la chaudière et son efficacité de fonctionnement. Certains des diagnostics à intégrer comprennent:

  • Utilisation de compteurs sur les conduites d’eau d’appoint et surveillance du débit. Dans les systèmes en boucle fermée, cela permet d’identifier les fuites dans la chaudière.
  • Souffler sur un horaire régulier mais ne pas le répéter trop souvent. Souffler trop souvent est un gaspillage d’eau, de produits chimiques et de main-d’œuvre.
  • Inspecter régulièrement la composition chimique de l’eau.
  • Vérification des purgeurs de vapeur et des conduites de vapeur pour détecter les fuites.
  • Réglage des chaudières pour optimiser leurs performances et réduire l’usure prématurée.
  • Assurer le fonctionnement efficace des pompes à condensat.
  • Inspecter les sécurités, le verre de jauge, les scanners, les pressostats et les contrôles de pression.

Un système de diagnostic permet aux gestionnaires de garder un œil sur les données critiques qui peuvent indiquer quand un problème se profile à l’horizon. Cette approche préventive réduit au minimum les temps d’arrêt imprévus et fournit une image plus claire de la santé globale du système de chaudière.

Comment gérer les composants de la chaudière à vapeur

Chaque composant d’une chaudière à vapeur industrielle a ses propres vulnérabilités et besoins en matière de maintenance. Voici les composants les plus importants à couvrir lors de la maintenance de routine:

Tambours

Le tambour est la partie la plus chère d’une chaudière, et la corrosion est le problème le plus souvent préoccupé par les gestionnaires et les techniciens. Une forme de maintenance préventive pour le tambour est le test par particules magnétiques fluorescentes humides (WFMT). Cette méthode d’inspection indique l’état des soudures et de certains ligaments. Si un WFMT révèle de la corrosion dans le tambour, un test d’épaisseur par ultrasons (UTT) peut révéler l’épaisseur actuelle du métal.

Foyer

La chambre de combustion d’une chaudière peut rapidement accumuler de la suie, ce qui réduit le transfert de chaleur qui réduit l’efficacité du système. Les foyers doivent être nettoyés régulièrement pour s’assurer que les surfaces de transfert de chaleur restent claires.

En-têtes

Les en-têtes ont tendance à souffrir de corrosion ou d’érosion ainsi que d’un métal affaibli. La maintenance de ces composants comprend WFMT, un test de particules magnétiques sur poudre sèche ou les deux. Une sonde visuelle peut aider à évaluer la propreté et à trouver les blocages qui obstruent le flux. Les collecteurs de surchauffeur et les collecteurs de circuit d’eau doivent également faire l’objet d’une inspection visuelle.

Tuyauterie principale de vapeur

Les tuyaux principaux sont exposés aux mêmes dangers que les collecteurs. La principale méthode de maintenance de ces composants consiste à vérifier les parcours horizontaux et non drainants avec une sonde ou un test d’épaisseur par ultrasons pour identifier toute piqûre ou corrosion survenant à l’intérieur des tuyaux.

Tubes

Les tubes défectueux sont une cause fréquente d’arrêt inattendu de la chaudière. Les dépôts peuvent s’accumuler côté vapeur ou côté eau, ce qui empêche le transfert de chaleur. Les tubes peuvent également souffrir de blocage, de fatigue et de corrosion. Une inspection d’entretien doit rechercher tout dommage aux surfaces des tubes, gonflements, déformations ou décoloration. La tubulure est un autre domaine dans lequel UTT peut fournir des informations précieuses.

Désaérateurs

La plupart des désaérateurs sont divisés en deux parties. La première section sépare le gaz dissous de l’eau. L’autre section sert de stockage pour l’eau désaérée, et les techniciens peuvent ajouter des produits chimiques avant que l’eau ne se déplace vers le système à haute pression de la chaudière. Les désaérateurs doivent subir des WFMT régulièrement.

Ouvertures d’air

Les ouvertures d’air font partie du processus de combustion. L’entretien de ces ouvertures consiste en une simple inspection visuelle et l’élimination de tout débris ou blocage.

Tuyauterie d’eau d’alimentation

La plupart des installations n’ont pas le luxe d’utiliser une eau d’alimentation complètement propre et dépendent des approvisionnements en eau municipaux. Dans ces fournitures, il y a généralement des solides qui peuvent être mis en suspension ou dissous. Les gaz dissous, les sédiments et les micro-organismes sont d’autres questions à considérer. Voici quelques-uns des problèmes qui peuvent survenir avec une eau mal traitée:

  • Fuites et piqûres causées par l’oxygène dissous.
  • Condensat sortant comme acide en raison du mélange de CO2 avec la vapeur sortant de la chaudière.
  • Le tartre dans les conduites d’eau d’alimentation, causé par les solides dissous.

Dans ce domaine de la tuyauterie, la corrosion et le tartre sont les problèmes dont il faut s’inquiéter. La corrosion est particulièrement probable avec le temps, car la pression de l’écoulement à travers ces tuyaux est élevée. Pour éviter une défaillance de la tuyauterie dans ce composant, le technicien de maintenance doit utiliser une sonde vidéo dans la mesure du possible pour effectuer une inspection visuelle de l’intérieur des tuyaux. S’il y a une raison de soupçonner de la corrosion, un UTT peut confirmer la quantité de dommages causés.

Lignes de retour

La corrosion peut gravement affecter les conduites de retour car la rouille se forme et suit l’écoulement de l’eau dans le retour. Cela conduit à un colmatage qui fait monter le condensat dans le réseau électrique du système. Rincer régulièrement les conduites de retour et surveiller la corrosion avec des UTT périodiques est important pour la maintenance. Pour minimiser la corrosion, le programme de maintenance doit tirer parti des  traitements chimiques spécifiques aux lignes de retour .

Pompes circulatoires

Une pompe de circulation défectueuse inhibe l’efficacité de la circulation de l’eau ou arrête complètement la circulation. L’entretien de la pompe de circulation consiste à écouter les bruits inhabituels qui peuvent indiquer des composants défectueux, comme des roulements ou des vannes. Les techniciens doivent également vérifier minutieusement les fuites, qui sont souvent le résultat de la corrosion dans les boulons de montage, les vannes et les joints.

Système d’évacuation des gaz de combustion

Cet ensemble de composants évacue le gaz vers l’extérieur, ce qui en fait un élément essentiel du système de sécurité de la chaudière. L’objectif principal de la maintenance dans ce domaine est d’éviter toute fuite, obstruction ou surpression sur la chaudière. Pendant la maintenance, le technicien recherchera et éliminera les blocages, réparera les fuites et nettoiera le système. Si la cheminée de votre chaudière est longue, envisagez de raccourcir la course ou d’installer des ventilateurs pour faciliter un meilleur mouvement des gaz de combustion.

Pilote et brûleurs principaux

La veilleuse et les brûleurs souffrent fréquemment de flammes intermittentes ou incorrectes et d’une décoloration due à l’accumulation de poussière. Lorsqu’un technicien de maintenance s’occupe de ces composants, il procède à une inspection visuelle des brûleurs. Ils retireront également les brûleurs, les brosseront, les aspireront et ajusteront la cadence de feu. Le thermocouple doit briller en rouge et rester immergé dans le cône.

Sécurités

Les principales choses à rechercher sur les sécurités sont le tartre, ainsi que l’usure générale. Vous pouvez confirmer que les sécurités fonctionnent en effectuant une purge par le bas. La purge testera les coupures de bas niveau d’eau. La fréquence des purges varie en fonction de la quantité de condensat qui revient à la chaudière et de la qualité de votre eau.

Les purges de fond doivent commencer avec les deux vannes totalement fermées. Commencez par ouvrir la vanne à couteau. Ensuite, ouvrez et fermez le robinet-vanne. Pour les chaudières avec à la fois une vanne de vidange avant et arrière, assurez-vous de le faire des deux côtés. Ensuite, exécutez la procédure trois fois de suite. Cela déplace l’eau dans la chaudière et encourage les boues à se déplacer vers le drain.

En plus des tests de purge réguliers, les techniciens peuvent effectuer une maintenance préventive en nettoyant la vitre du site et en testant les scanners en retirant la flamme et en observant si la chaudière s’allume.

Échangeurs de chaleur

L’échangeur de chaleur d’une chaudière est très sensible à l’accumulation de dépôts minéraux, car l’eau froide et chaude circule constamment sur les plaques métalliques. Il en résulte un tartre qui réduit l’espace pour le débit d’eau, augmente la chute de pression à travers l’échangeur et oblige la pompe à travailler plus fort pour atteindre le débit requis. L’entretien des échangeurs de chaleur consiste à assurer la meilleure qualité de l’eau pour réduire le taux d’accumulation et à détartrer fréquemment les plaques.

Listes de contrôle pour l’entretien des chaudières industrielles

Étant donné que les systèmes de chaudières sont si complexes, il est essentiel de les surveiller en permanence. Un programme de gestion de projet permettra aux gestionnaires et aux techniciens d’identifier quand le système est dangereux ou fonctionne de manière inefficace. Certains aspects de la maintenance doivent être effectués quotidiennement ou presque quotidiennement. D’autres doivent être effectuées une fois par semaine ou une fois par mois, en plus de l’entretien annuel de la chaudière à vapeur.

Vous trouverez ci-dessous les listes de contrôle d’entretien des chaudières à vapeur industrielles à parcourir chaque jour, chaque semaine et chaque mois.

Liste de contrôle d’entretien quotidien

Un technicien doit être sur place tous les jours pour effectuer les opérations suivantes:

  • Effectuer un soufflage par le bas.
  • Effectuer une purge de la colonne d’eau, en ouvrant le drain pour empêcher les dommages au flotteur de se produire.
  • Enregistrez la pression et la température de la chaudière pour vous assurer qu’elle est capable de supporter la charge.
  • Enregistrez la température de la pile pour déterminer l’efficacité.
  • Vérifiez le niveau de pression où le gaz entre dans la pression régulière, ainsi que la pression en aval.
  • Si la chaudière est hydraulique, vérifiez les températures d’alimentation et de retour.
  • Regardez à travers le port de visée pour une inspection visuelle de la suie ou de l’impact dans la flamme.
  • Vérifiez le bon fonctionnement des autres systèmes et équipements connectés à la chaudière, tels que l’adoucisseur d’eau et le système d’alimentation en produits chimiques.

Bien que vous n’ayez pas besoin de prélever des échantillons d’eau chaque jour, plus vous disposez d’informations sur la qualité de votre eau, mieux c’est.

Liste de contrôle d’entretien hebdomadaire

L’entretien hebdomadaire de la chaudière consiste à choisir un jour chaque semaine pour effectuer les opérations suivantes:

  • Effectuez un test d’évaporation pour vous assurer que la commande de bas niveau d’eau fonctionne correctement et que le brûleur s’éteint lorsque l’eau atteint le point bas.
  • Recherchez la gravure ou toute autre usure sur la jauge de coupure de bas niveau d’eau.
  • Tester le fonctionnement des vannes d’alimentation en carburant.
  • Assurez-vous que le système de positionnement à point unique du brûleur est en bon état, vérifiez l’usure, ainsi que l’hystérésis ou le glissement le cas échéant.
  • Assurez-vous que le brûleur s’éteint au bon moment lorsque vous retirez le détecteur de flamme.
  • Indicateur de test ou feux de circulation.
  • Assurez-vous que les alarmes fonctionnent correctement.
  • Écoutez les moteurs de la chaudière pour vous assurer qu’ils fonctionnent correctement sans bruit ni vibration excessifs.
  • Effectuez une inspection visuelle à la recherche de fuites de gaz de combustion, d’eau ou de carburant.
  • Interrupteurs de test, y compris l’interrupteur haute pression, basse pression et air de combustion.

Ces tests hebdomadaires sont souvent les plus longs, mais les plus importants pour la sécurité et le fonctionnement.

Liste de contrôle d’entretien mensuel

Il y a quelques éléments à cocher dans la liste de maintenance une fois par mois. Le technicien doit vérifier:

  • Le diffuseur du brûleur, pour identifier les fissures, brûlures ou autres types de déformation.
  • Le tube pilote du brûleur, pour s’assurer que l’électrode fonctionne et allume correctement la veilleuse.
  • Dispositifs d’amortissement d’air, qui devraient tous avoir une liberté de mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *